Atelier Idéklic

Durant 4 jours, le Frac s’est envolé au pays du jouet et de l’enfance en participant au 25ème festival d’Idéklic ! Regroupant ateliers, spectacles et nombres d’activités plus variées les unes que les autres, c’est dans ce cadre que nous avons diffusé une vidéo de l’artiste allemand Hans Hemmert*.montage photo ateliermontage photo atelier9montage photo atelier2

Tel un poussin en train d’éclore, l’artiste danse à l’intérieur d’un ballon au rythme du célèbre titre disco Shame, Shame, Shame de Linda Fields and the Funky boy. Avec humour et dérision, il mène une recherche visuelle originale interrogeant la nature même de la sculpture; sculpture devenant vivante par l’intervention de l’artiste. En se mettant en scène à l’intérieur de ses propres travaux, il s’inscrit dans le nouvel espace de perception qu’il définit. Comme pris au piège dans ce volume empli d’air, l’artiste se transforme en une véritable baudruche mobile.montage photo atelier3

montage photo atelier4Afin que cet atelier profite à tous, nous avons instauré un temps d’écoute et de partage autour de l’œuvre. L’imagination des enfants sans cesse en ébullition nous a permis de voir dans ce ballon diverses pastèques, pommes de terre, œufs ou autres citrons jaune … et la liste est longue ! Vint ensuite le temps pour chacun de s’approprier l’œuvre et d’expérimenter la matière à travers un « tunnel » en lycra; les formes et les mouvements du corps se jouent et se transforment au contact du tissu. Chaque enfant a vécu cette expérience au regard des autres et a ainsi pu devenir une véritable sculpture vivante.montage photo atelier5

*Artiste allemand né en 1960, Hans Hemmert a effectué ses études à l’Ecole supérieure des arts de Berlin. A l’origine sculpteur, il a peu à peu orienté son travail vers une démarche conceptuelle, en s’interrogeant sur les aspects formels de la sculpture à travers la recherche de nouvelles perceptions spatiales. L’utilisation de la forme souple du ballon en latex lui permet ainsi de poursuivre son travail de sculpteur, tout en explorant les limites de son rapport à l’espace. Utilisant cette matière de manière récurrente l’artiste développe ces volumes massifs qui, restant légers comme de l’air, ne sont pas à l’abri d’une éventuelle explosion.

montage photo atelier8montage photo atelier6montage photo atelier7

Nous remercions bien chaleureusement toute l’équipe du festival Idéklic ainsi que nos deux bénévoles Clara et Apolline.

En savoir plus sur l’œuvre : http://www.frac-franche-comte.fr/scripts/fiche-oeuvre.php?id_oeuvre=254

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s